De l’eau a coulé sous les ponts depuis votre premier cours d’anglais en 6ème. Aujourd’hui, vous parvenez à faire une phrase entière et même tenir une conversation, sans parler de votre accent qui, même s’il est loin d’être parfait, est devenu tout à fait compréhensible! Il est temps d’envisager… un stage à l’étranger !

D’une part cette expérience vous fera gagner en maturité, ouverture d’esprit, adaptation, sera valorisée sur votre CV mais surtout sera une expérience humaine incroyable.

Je vous ai concocté une liste des 10 choses à savoir pour réussir son stage à l’étranger.

A vos marques… prêts… VOYAGER!

  1. Comment choisir son stage à l’étranger ? Il ne suffit pas de choisir LE pays dans lequel vous avez toujours rêvé d’aller, mais se renseigner sur la qualité des stages offerts. Vous pourriez par exemple choisir un pays dont le marché est en plein essor, ou réputé pour une certaines expertises. Je pense par exemple à la Silicon Valley en Californie, idéale pour un stage en Technologie de l’Information.

  2. Débarrassez-vous de vos angoisses inutiles, votre statut de stagiaire vous permet de ne pas être parfait la première semaine. L’aisance viendra au fil des jours et votre employeur en a conscience. Et s’il vous a sélectionné, c’est que vous êtes à la hauteur pour ce poste !

  3. Avant le départ, on achète son guide (Routard, Lonely Planet selon les goûts..) ! Renseignez vous aussi sur l’histoire, la culture, les habitudes et codes du pays. Votre séjour en sera d’autant plus enrichissant et cela vous donnera matière à discussion et permettra d’éviter certains faux-pas.

  4. Au sein de l’entreprise, Observez, apprenez de vos collègues et proposez. Faites preuve de curiosité et d’échange, votre employeur en sera ravi et votre culture apportera forcément quelque chose de novateur à l’entreprise.

  5. Le choc culturel n’est pas un mythe. Si vous partez pour une période plutôt longue (6mois et plus) vous passerez surement par cette période de mal du pays : chansons françaises en boucle sur l’Ipod, Irritabilité, nostalgie, mal de ventre et perte de cheveux pour les moins chanceux (si si). Pas de panique ! Cela ne dure qu’un temps et le fait d’être conscient que ce malaise ne vient ni du pays, ni de vous, atténuera déjà de moitié l’envie de rentrer !

  6. Gardez TOUJOURS à l’esprit que le pays dans lequel vous travaillez est une terre d’accueil, et vous êtes le visiteur. Ainsi, évitez toutes formes de jugements (« C’est tellement mieux chez nous ») et appréciez au contraire l’accueil des locaux et la beauté des différences.

  7. Allons, après avoir fait tant de kilomètres, ne restez pas dans une cage dorée au milieu de francophones! Echangez, partagez, testez votre humour avec d’autres cultures que la votre! C’est là que se formeront vos meilleurs souvenirs.

  8. …mangez local ! Oui, même en Chine.

  9. Profitez-en pour étayer votre réseau professionnel ! N’hésitez pas à échanger vos Business Cards. Ces contacts pourront s’avérer très précieux par la suite.

  10. Avant de rentrer, n’hésitez pas à faire un bilan de votre stage avec votre responsable. Rien de tel pour constater vos progrès et vous rendre compte de ce que vous avez accompli ! Clap clap clap

A vous de jouer 🙂